Triathlon international de Cannes distance L

Retour sur le triathlon de Cannes.

Pardon triathlon international de Cannes. International oui, pas moins de 50 pros sur la ligne de départ dont un certain Sébastien Kienle et oui le vainqueur d'Hawaii en 2014 et deux fois second en 2015 et 2016, une machine. International aussi car beaucoup d'étrangers au départ de ce triathlon.

Après une semaine de vacances au soleil à profiter du paysage et du soleil, l'heure de l'half est arrivé. Un half un peu tôt dans la saison surtout avec l'hiver manceaux particulièrement pluvieux, la prépa aura été pour le coup assez mauvaise pour du long. Après un jeu de sac et d'autocollants en tout genre (7 autocollants et 3 sacs) et mon dossard sur la ceinture me voilà fin prêt, la course va pouvoir commencer. Mais avant on va profiter du village exposants et d'échanger avec les stars présentent, Fred Belaubre (triple champion d'Europe), Dorian Coninx (JO 2016), Kienle, Bergere, Aernouts et même un ancien collègue Kévin Maurel.

Réveil 5h45 le lendemain, départ 8h derrière les pros et déjà un gros soleil, il fait plus chaud que dans l'eau qui était un peu fraîche 16°C mais d'huile. Départ chaotique pour ma part ou je me prend les pieds dans la gueule mais au bout de 200m je me retrouve plus libre et j'arrive à appliqué ma nage pour finir seul dans les derniers mètres de la première boucle. Enfin non avec quelques méduses qui dansaient en contrebas 🐙

A l'australienne j'entends les 5 supers supporters et j'accélère pour me remettre dans les pieds de 4 personnes que je ne lâcherai pas jusqu'au bout. Sortie de l'eau en 36ème position. Transition assez rapide ou j'enfile une brassière du club avec poches me voilà partit pour 95km sous une bonne chaleur. Voilà comment se résume le parcours ➡↗↘↗↘↗↘➡ du plat donc pendant 10km (ou je perd déjà 15 places aie) et enfin le col du Tanneron tant attendu.

Une montée assez facile mais de plus en plus raide et en deux rampes. Je vole tel Pierre Rolland dans l'alpe d'huez, je vole tellement que mon vélo me rappelle à l'ordre avec une déraillement en plein milieu et inexpliqué.. what ? Euh pas compris. C'est les mains dégueulasses que je reviens sur Charlotte Morel dans la deuxième partie du col puis une redescende sur le lac ou j'en profite pour mettre du braquet avant de nouveau une belle montée celle de Monteauroux, les cannes (non non pas la ville) sont un peu raide mais je reviens sur des "grosses cuisses" et ça donne le sourire ☺

*Pierre Rolland c'est le surnom que l'on m'a donné au club des suites de mes montées rapide en col

A Monteauroux pointage made in Jean Marc Roux autour de la 60eme place. Puis descente ultra casse gueule ou il faut être prudent, mains sur les freins je descend à reculons, nids de poule et crevasses sont au menu (j'aime pas ça 😝) puis montée rapide de plusieurs kilomètres avant le retour sur Cannes (la ville cette fois) partie redoute de ma part car en descente et sur le plat avec des grands boulevards ou je vois quelques avions me dépassés en groupe de 5 ou 6 (Non non y'avait pas drafting 😅) le retour est interminable j'en peux plus avec mon dos et mon cou courbaturé et le monde se fait de plus en plus foule autour des routes, c'est bientôt la fin, ouf !

C'est finalement en 68ème position que je pose le vélo, transition rapide et me voilà dans mes godasses, avec l'envie de bien faire. Je me suis dis avant la course qu'à pied ce serai comme un 400m ou un 100m natation la première longueur ou le premier 100m passe toujours très bien, le deuxième aussi, le 3ème il faut s'accrocher et serré les dents et le dernier tu donne tout tu lâche plus rien. Premier des 4 tours donc, très en jambes, au delà des 16km/h et avec mon fan club sur le bord de la route je n'ai pas envie de ralentir.

Mais au 3ème tour la fatigue, et en dépit de ma volonté des courbatures me font ralentir et avec se ralentissement le retour de Charlotte qui pointe plus qu'à 15 sec derrière moi. Aller on se bouge et on termine honorablement.

L'objectif du top 50 n'est selon moi à ce moment là non acquis et loin de l'être mais il faut que je termine devant la 2eme féminine pour l'honneur (je suis bien un mec 😂). A l'arrivée je profite de l'instant 🙆

Après un effort qui peut paraître court 4h37 mais qui en faite était bien dur et suffisamment long. La médaille autour du cou me voilà libre de manger ce que je veux enfin surtout un peu obligé avant de tomber. Direction les fruits frais. Les résultats tombent, je termine à un top 50 assez inespéré au vue du plateau présent, 6ème de ma catégorie d'âge et à la montre les objectifs sont la, 1h à pied comme voulu, 30 de moyenne à vélo = 30,5km/h et moins de 30min en natation et je suis en 27' !!

Top 50 donc derrière 21 pros ! Encourageant pour la suite de la saison !

Merci à ma famille, à ma chérie, et à mon partenaire Running Conseil Le Mans.

Ci-dessous la vidéo de moins d'une minute filmé par Inès ma sœur, avec des supporters pareil on ne peut faire que de belles choses !

Posts à l'affiche
Posts Récents